Et comment! Ce bâtiment correspond parfaitement au type d’établissement que je veux développer. Je cherchais depuis longtemps un tel endroit. C’est lorsque j’ai travaillé pour le château, à l’occasion d’une réception, que nous avons parlé de ce projet de déménagement avec Anne Deroover. Je remercie encore le prince et la princesse de m’avoir offert l’opportunité de m’installer dans un bâtiment classé.

Quel est votre parcours sur le plan gastronomique?

J’ai travaillé dans divers établissements, notamment Au Prieuré à Solre-Saint-Géry ou chez Bruno à Bruxelles. Il y a cinq ans, j’avais ouvert «La plume d’oie » à Silenrieux. Et je suis à Chimay depuis maintenant trois ans.

Comment qualifiez-vous votre cuisine?

C’est de la nouvelle cuisine mais avec des plats classiques. Je travaille avec des produits du terroir qui, dans la région, ne se limitent pas à la trappiste et au fromage de Chimay.

Avec qui travaillez-vous?

Avec mon beau-frère Philippe Blavier et ma sœur qui s’occupe des finances. Mais à partir du 15 août, ma compagne va rejoindre l’équipe.